Le souffle de l'eau

Georges Künzler, diplômé en techniques de Shiatsu, Watsu et Waterdance, s’est formé en Californie et a une pratique clinique d’une année dans l’Oregon. Il travaille depuis 2002 à Lavey-les-Bains où il offre des séances de Shiatsu et de Watsu. Il est enseignant certifié par l’Association mondiale de travail corporel dans l'eau (WABA) depuis 2003. Avec un grand intérêt pour la méditation, il réalise l’importance de rencontrer la profondeur des êtres.

 

Sa démarche s’appuie sur le massage aquatique et le Yoga. Pour plus d’infos visitez son site : www.lewatsu.ch

 

Pour moi, l'attraction et la richesse du Watsu est dans sa nature Yin. Bien que le côté Yang soit nécessaire pour créer un contraste et un espace adéquat pour l’apprentissage de la technique, les qualités incroyables du Watsu viennent de l'abandon et du lâcher-prise, des qualités très yin. C'est par le vide que peut surgir au mieux les qualités de compassion, d'accompagnement, de non-jugement et d'amour inconditionnel, toutes des qualités si nécessaires pour être un bon praticien de Watsu. C’est par la technique (le Yang) que l’on peut donner le meilleur soutien et la plus grande confiance pour faciliter le lâcher-prise (le Yin) du receveur.

 

Créer un espace d'interrogation, de questionnement, sans « savoir », nous rend plus disponible pour faire face à n'importe quelle situation. Quand la classe entière s'applique à faire ça, tant à un niveau personnel qu'au niveau du groupe, alors la vie peut vraiment chanter sa chanson et alors à ce moment ça va plus loin qu'enseigner un cours, même plus loin que le Watsu, ça va à l'endroit où l'on danse (du souffle de l'eau) avec la source de vie.

 

Mon engagement : « Créer un espace ou les participants peuvent en toute sécurité découvrir des états de conscience différents de l'habitude et par ça se découvrir dans leurs profondeurs. »